GRAND NATIONAL

Avec Siroco de Coquerie, je gagne l'étape de Deauville

Partager

6 juin 2017

Depuis l’automne 2016, Siroco  prenait de l’expérience. Fiable sur  145, il manquait encore de régularité  et de vitesse  sur  150. La deuxième place de Royan m’avait conforté dans ses capacités à évoluer. C’est un cheval qui se laisse faire  et manifeste toujours le désir de bien travailler.

J’avais été un peu malheureux au Touquet où j’avais manqué la qualification pour le Grand  Prix. J’avais été sélectionné pour participer au CSI**** de Bourg en Bresse. Malheureusement  Siroco  n’était pas au mieux de sa forme. Il s’est avéré qu’il était victime d’une allergie dont la cause demeure encore aujourd’hui inconnue.

Bref ! Revenu en bonne santé, je l’ai engagé comme prévu à Deauville.  Septième de la préparatoire à 145 le samedi, il m’a donné de très bonnes sensations.

Le tirage au sort du Grand Prix ne m’était pas défavorable. En 42ème position  je partais en fin de peloton.  Sachant  Siroco encore un peu lent  et que par ailleurs seuls les 10 meilleurs étaient retenus pour la 2ème manche, compte tenu du tracé qui lui convenait bien, j’ai pu lui demander de s’enclencher  avec un peu plus de tonus.

Il a largement répondu à mes espoirs puisque je me suis retrouvé le plus rapide  et par conséquent  à partir le dernier  du  barrage.  Compte tenu du déroulement de l’épreuve, j’ai mesuré que mes chances  étaient bonnes.  Après le saut de l’oxer du double, Siroco est resté très  vif me permettant de  préparer le saut du dernier vertical  avec assurance.

Je suis bien entendu satisfait de cette victoire qui, si tout se passe bien, me laisse espérer  de belles choses pour la  seconde moitié de la saison.

A Deauville j’avais emmené des chevaux de  8 ans  qui ont travaillé selon mes objectifs et Spirit of Semilly  qui se classe  3ème d’une 135.

  • Equin Normand
  • Casques GPA
  • Charles de Neval
  • Selles Meyer
  • Destrier
  • Agrial
  • Equin Normand